//
you're reading...
Vie & Actu

La vie? Pas un long fleuve tranquille, surtout en bus!

Avez-vous déjà trouvé que, prendre les transports en commun pouvait être profondément distrayant? Je ne travaille pas très loin de mon lieu d’habitation et ai la chance, je dis bien la chance (au vu du trafic du RER parisien), d’avoir pour unique transport, un seul bus à prendre pour me rendre au travail tous les matins. Mon temps de trajet ne dure que 20 minutes, mais il s’en passe des choses, il s’en passe…

1/ Entrée dans le bus, je vois une place libre à coté d’une brave petite dame aux cheveux courts et à lunettes. Je décide donc de m’asseoir à ses côtés pendant mes quelques minutes de trajet qui me ramèneront à la maison. Quelle erreur ai-je fait!

Non seulement, brave petite madame a commencé une discussion téléphonique à peine me suis-je assise, qu’en plus, brave petite madame parle fort, extrêmement FORT! De là commence de longues minutes à l’entendre glousser et bavasser sans relâche et surtout, sans respect pour mes petites oreilles et pour les autres passagers présents.

J’ai pu comprendre que, sa fille ou sa belle-fille ou je-ne-sais-qui – appelons-là Gertrude, avait passé un concours pour rentrer dans une école parisienne. Jusqu’ici rien d’extraordinaire! Mais attention, brave petite madame a ensuite commencé à s’échauffer en hurlant (presque) à son interlocuteur (peut-être est-il sourd?) que la concurrence au concours d’entrée était rude, très rude! Je la cite « Tu te rends compte René?! Gertrude a vraiment eu un concours très difficile à passer. La concurrence venait même de Toulon!!! » Wahooo vous vous rendez compte? De Toulon! Quelle histoire, non vraiment…

Les minutes passent et je ne prête plus attention à brave madame jusqu’à ce que j’entende une phrase qui m’a semblé, pour le peu, très déconcertante : « Tu sais René, j’ai pris une assurance pour mon chat! » Tiens-donc, une assurance pour son chat? Je me demande bien combien ça coûte ça… La réponse n’a pas tardé, brave madame n’a pas oublié de le mentionner à son interlocuteur : « Oui ça me coûte 10 euros! » Par mois?

2/ Mon bus continue son chemin et les passagers sont de plus en plus nombreux à monter. Etant assise sur une place « non-strapontin », j’assiste à une scène plus qu’amusante. N’avez-vous jamais remarqué que les passagers situés sur les strapontins ne se lèvent guère pour faire un peu plus de place aux personnes qui sont debout et complètement entassées les unes sur les autres? Rien n’y fait, les gens ne se lèvent pas… Ah si! Les gens se lèvent! Comment me demanderez-vous?

Notre gentil chauffeur a simplement passé sa tête hors de sa cabine, et crié à travers le bus « On se lève Messieurs-Dames!« … Voyant que les passagers strapontinés (comprendre assis sur les strapontins) ne bougent pas l’ombre de leur petit doigt, il ajoute : « Eh oui, eh oui, il y a du monde, on se lève!« . Quelle efficacité!

3/ Ah tiens, voilà mon arrêt! Je me faufile pour descendre pendant qu’une myriade d’hystériques se battent pour savoir laquelle d’entre elles arrivera, avant les autres,  à poser ses fesses sur le siège fraichement quitté.

Que le temps passe vite, dans le bus, avec toutes ces péripéties.

++

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

HELLOCOTON

Hellocoton

%d blogueurs aiment cette page :